Recherche
 

Les Terroirs


Saint-Chinian (Hérault, France) 

 

Histoire & Situation géographique

 

Composé de 20 villages sur 3300 hectares, l’Appellation Saint-Chinian se trouve au centre du vignoble du Languedoc, au nord –ouest de Béziers. Les Monts de l’Espinouse avec son massif ‘Le Caroux’  composent sa frontière nord, le Minervois est à l’ouest, la Faugérois à l’est et la plaine biterroise au sud.

C’est au moine Saint-Agnan qui fondit ici une abbaye que l’on doit le nom du village et par extension de l’appellation.

 

Terroir

 

Situation géologique


L’ appellation est composée de deux types de sols : schistes au nord, argio-calcaires au sud. Ils sont séparés naturellement par le Vernazobre, affluent du fleuve Orb.

Au sud de la ville le vignoble se trouve au sein d’un chaînon de roches des ères secondaire (Trias-Crétacé) et tertiaire (Paléocène-Eocène). Elles se sont plissées et ‘écaillées’ lors du plissement pyrénéen. Au nord, par contre, les schistes de l’ère primaire sont plus anciens (Ordoviciens, 490 à -415 M.A.) parfois associés à des grès.

Ces roches marines ont été déplacées sur de grandes distances et renversées par de grandes nappes de charriage, ce qui a placé les roches les plus anciennes (calcaires du Cambrien) au-dessus des roches les plus récentes (schistes de l’Ordovicien et calcaires du Dévonien)

L’érosion a ensuite agit à plusieurs reprises et a mis les schistes à l’affleurement, maintenant des collines basses dominées par les hauts reliefs de calcaires, dolomies et quartzites, roches plus résistantes. Les villages sont installés au pied de ces reliefs (Vieussan, Roquebrun, Berlou…)

Au cours du Quaternaire, l’érosion a formé des glacis et a déposé des éboulis et alluvions de schistes et de grès sur les schistes ordoviciens. Les vignes se trouvent sur ces glacis et sur les versants de pentes moyennes des collines, entre 100 et 350 mètres d’altitude. Les sols sont acides avec un ph de l’ordre de 5, voir 4, et les sols sont pauvres en matières organiques.



 
Figure : Géologie d’une grande partie du secteur de schistes de l’appellation Saint-Chinian (d’après J.-C. Bousquet, in «Terroirs viticoles, paysages et géologie en Languedoc», éditions les Écologistes de l’Euzière , 2011).


Le climat


Protégé des fortes pluies par le massif du Caroux, l’appellation bénéficie d’un climat méditerranéen avec notamment des étés chauds et secs. L’essentiel des parcelles est exposé au sud, les quelques versants nord plantés sont réservés aux cépages blancs et aux cépages tardifs.

Ces conditions atmosphériques permettent aux orangers et aux mimosas de s’y épanouir.

La pluviométrie de Saint-Chinian est faible, environ 300 mm/an. La protection des monts permet d’éviter les fortes pluies, toujours néfastes aux vignes plantées sur de fortes pentes.

La faune et la flore sont assez typiques de la région avec l’omniprésence de la garrigue, l’importance et la grande influence des plantes aromatiques dont on retrouve les aromes dans les vins : Thym, romarin, cyste, bruyère….

 

Les cépages


Si les cépages plantés sur l’appellation sont identiques sur les deux zones géologiques, leur répartition n’est cependant pas la même. Ainsi, sur la zone nord schisteuse qui nous intéresse ici, on trouve majoritairement Syrah, Grenache et Carignan (moins présent en zone argilo-calcaire) et dans une moindre mesure Mourvèdre.

Les cépages reconnus par le décret d’appellation  qui date de 1982 sont la Syrah, le Grenache noir, le LLanoder Pelut, Le Mourvèdre et le Carignan.

La reconnaissance de l’Appellation Saint-Chinian blanc ne date que 2004 et on peut actuellement constater de nombreux vignerons plantent Grenache blanc, Roussanne, Marsanne et Vermentino (Carignan blanc, Clairette et Viognier en tant que cépages accessoires autorisés par le décret).

L’Appellation Saint-Chinian produit à 89% des vins rouges, 10% de rosés et seulement 1% de blanc.

Le rendement moyen sur la globalité de l’appellation est de 45h/ha pour les rouges et les blancs, 50h/ha pour les rosés, un peu moins en zone schisteuse où ils sont de 35 à 40h/ha. Il est à noter que le décret autorise 60h/ha pour les rosés et 54h/ha pour les rosés et les blancs.

 

Pratiques culturales et vinification


Si le travail de la vigne est relativement mécanisé, les vignes de schistes, plantées sur des zones pentues et plus difficiles d’accès, sont presque entièrement vendangées à la main.

La densité minimale de plantation est de 4000 souches/ha si la (re)plantation a eu lieu après 1990. L’écartement des rangs ne peut pas être supérieur à 2,50m, chaque pied disposant ainsi d’une superficie de 2,50m².

On pratique la taille courte avec un maximum de 6 à 8 coursons à 1 ou 2 yeux par souche. La Syrah peut être conduite en taille longue (Guyot).

La vinification traditionnelle comme la vinification carbonique sont utilisées pour les vins rouges, saignée ou pressurage direct pour les rosés. Pressurage direct également pour les blancs.

Les vins peuvent bénéficier de toutes les pratiques œnologiques autorisées par la réglementation en vigueur.

IL n’existe aucune contrainte légale concernant l’élevage qui peut se faire de façon traditionnelle en cuve inox ou béton aussi bien qu’en barrique, fûts et foudres.

On peut noter que beaucoup de vignerons pratiquent une agriculture bio et que leur nombre est sans cesse croissant.

 

 

Adresse du syndicat                                               

Syndicat de l’AOC Saint-Chinian

Maison des Vins

Avenue de la promenade

34360 Saint-Chinian

Tél 04 67 38 11 769

Fax 04 67 38 16 33

saint-chinian@wanadoo.fr

direction Nelly Belot : direction@saint-chinian.com

communication Gaylord Burguière : communication@saint-chinian.com




Newsletter
Inscrivez vous à notre newsletter.
Je m'abonne
Je me désabonne
terroirsdeschistes.fr  © tous droits réservés
powered by Solution de boutique ebusiness logiciel ecommerce